Rue 89 : Prix Niepce 2009

14 mai 2009 • La presse en parle

 

UnknownOn mettrait en musique les photographies de Stéphanie Lacombe, ça ressemblerait (peut-être) à des chansons d’Olivia Ruiz. Sous une enveloppe légère et colorée, ses séries documentaires sont des observations un peu sociologiques, un peu anthropologiques, un peu sensibles, intimes, ce qui fait un tout photographique sans la péremptoire objectivité plasticienne et le tout venant du reportage. Les titres aussi sont romancés : « Pas vu pas pris », « La Table de l’ordinaire » -une série publiée dans XXI n°4 , résultat de trois années « d’assiette en assiette » dans des familles à l’heure du repas – et, dernièrement, « Papillon Rouge », sur « la tendresse et la poésie » dans l’univers sado-masochiste féminin. Tout cela se passe chez ou près de chez vous…Le Prix Niépce, (remis jeudi dernier), distingue l’œuvre d’un photographe français de moins de 45 ans et est ouvert aux photographes étrangers résidants en France depuis plus de trois ans. Il est organisé par l’association « Gens d’images », encadré par la Bibliothèque nationale et est doté de 8 000 euros par la firme Canon. Stéphanie Lacombe a 33 ans.

Louis Mesplé
Rue89