REPORTAGE :

FROID DANS LE DOS
Fondation Abbé Pierre
exposition & publication
France

Qui sont les ménages qui en se chauffant à une température confortable dépensent en énergie un budget jugé excessif ? Qui vit dans le froid, du fait d’un logement «inchauffable», ou de restrictions permanentes ? Quels sont ceux qui subissent les coupures de compteur pour cause d’impayés ? Les portraits photographiques donnent à voir la diversité des traits de la précarité énergétique. Le ménage qui fait face à des factures trop lourdes, du fait d’un chauffage peu performant, est finalement le moins courant. Nombreux, en revanche, sont les propriétaires occupants de bâtis vétustes, qui n’ont pas les ressources pour mener des travaux de rénovation. Nombreux également les locataires dans des logements dégradés, que les propriétaires ne veulent pas améliorer. Cette précarité là, bien que focalisée sur la dépense énergétique, renvoie de fait à la question plus ancienne du mal logement. S’ajoutent à cela beaucoup de situations qui relèvent de la stricte précarité financière, dans des logements sains et normalement efficaces, donnant lieu à des pratiques de restriction drastique, aux impayés, voire aux coupures de gaz et d’électricité.

Le reportage photographique documente des conditions de vie marquées par des températures intérieures très basses, l’humidité et les moisissures qui s’infiltrent partout. La vie en continu dans le froid se donne à voir à travers des signes qui sautent aux yeux (chauffage d’appoint comme seule source de chaleur, moisissures sur les murs, appareils à l’arrêt) et d’autres plus impalpables (repli dans une seule pièce, pratiques adaptatives de la «vie à l’ancienne», cohésion familiale pour résister…). Ce projet est une plongée au cœur de l’expérience de la privation de chaleur et du confort thermique. Il veut éclairer cette question dérangeante : qu’est-ce qu’avoir froid chez soi, en France, au XXIème siècle ? Quelles en sont les raisons et les effets ? Se confronter aux intérieurs de ces ménages conduit à ce constat : le confort thermique est l’un des marqueurs centraux de notre mode de vie, dont les «précaires énergétiques» sont privés, du fait de situations financières trop contraintes. Entrer dans le foyer d’un précaire énergétique, c’est faire l’expérience très abrupte de conditions de vie «en résistance, contre le froid».

B. Maresca

 

Information exposition :  lacombe.stephanie@gmail.com

Les images sont disponibles pour la diffusion, me contacter par mail

« Periphérie » sur France Inter parle de notre documentaire

Projet réalisé avec Bruno Maresca et la Fondation Abbé Pierre

 

Dans la même rubrique
PORTAITS<br>Cabinet d'avocats BNR
UN INSTANT EN FAMILLE<br>résidence & exposition<br>École des parents<br>Guyancourt
SAVOIR-FAIRE<br>commande<br>Louis Vuitton
La belle Classe, Monaco<br>commande<br>Moët Hennessy
À CRAN FACE AUX ÉCRANS<br>Le Monde Magazine
GOODWOOD CIRCUIT MOTOR<br>commande<br>Möet Hessessy
MINISTÈRE DE L'ÉDUCATION NATIONALE <br> commande
LIENS (EXTRA)-ORDINAIRES<br>commande<br> Association Parrains par mille <br>France
LES COULISSES DE L'ORCHESTRE DE PARIS<br>  commande <br> La Philharmonie de Paris
Fidèles au poste<br>commande<br>25 ans de France info <br>France
MBÉ, VILLAGE TÉKÉ<br>Congo<br>Bibliothèques Sans Frontières
UPSA<br>commande
67 MILLIONS DE VICTIMES<br>DE L'ÉVASION FISCALE<br>campagne d'affichage & exposition<br> 20 ANS D'ATTAC